40 % des actifs français se sont reconverti dans le digital ou l’envisage

Plus du tiers des actifs du pays ont, ou souhaite, suivre une formation pour se reconvertir dans les métiers du digital. C’est ce qu’annonce le sondage OpinionWay, réalisé pour l’ENI École Informatique.

Pour même aller plus loin, pour 60 % des sondés, le fait de suivre une formation aux métiers du digital est envisageable pour tous. Ces chiffres sont sortis dans le sondage « Les actifs et la formation aux métiers du numérique », sondage qui a été réalisé par OpinionWay. Cependant, pour 38 % des personnes interrogées, il y a tout de même quelques réticences notamment dues au fait qu’ils jugent ce genre de cursus par forcément accessible à tout le monde. Toujours selon ces 38 %, la principale difficulté se situe dans le fait que cela nécessite d’avoir déjà acquis des compétences techniques en amont (pour 60 % d’entre eux), difficulté appuyé par les frais élevés de la formation (pour 42 % d’entre eux). De plus, un quart d’entre eux estiment que ces métiers et ce secteur de marché est davantage destiné aux jeunes.  

Au-delà des premiers 40 % annoncés au début, 33 % souhaitent clairement se reconvertir professionnellement dans le milieu du digital, ainsi que 32 % veulent reprendre leurs études dans ce but. En ce qui concerne le taux de personnes envisageant de se former dans ce domaine, cela concerne 44 % des hommes ainsi que 35 % des femmes.

Le sondage va encore plus loin, le fait de se former aux métiers du numériques est synonyme d’emploi intéressant pour 31 %, et synonyme de plus grand rémunération pour 28 %. Cependant, presque un quart des individus interrogés estiment que la formation dans ce secteur n’a aucun avantage, et la génération de 50 ans et plus, ainsi que les femmes, sont ceux qui partagent le plus cet avis. Par contre, les Français ont bel et bien conscience de la valeur et de l’importance de cet univers professionnel du digital, notamment en termes de recrutement : 88 % jugent que les besoins en termes de recrutement et d’embauche vont être considérables pour les années à venir.