Le digital transforme le recrutement

L’étude d’HelloWork annuelle sur la recherche d’emploi prouve que la digitalisation des recrutements est bien rentrée dans nos habitudes. Les plate-formes de recrutement digitales sont utilisés par 96 % des candidats mais aussi par 91 % des employeurs. Et histoire d’aller plus loin, 54 % des actifs candidatent désormais sur leur smartphone. 

Une digitalisation prévisible

Cette étude confirme que le digital ne cesse de s’imposer dans les habitudes des candidats et des recruteurs. Au même titre qu’elle s’impose dans le quotidien, la digitalisation est maintenant incontournable dans les processus de recrutement. C’est précisément la conséquence du fait que les NTIC permettent de créer des solutions de recrutement simple et ergonomique.

Réseaux sociaux professionnels

Les réseaux sociaux professionnels gagnent ausi des parts de marchés : 53 % des actifs les ont utilisés en 2018, contre 34 % l’année précédente, les employeurs représentant 74 % contre 70 % l’an passé. Ce sont ces mêmes réseaux sociaux qui donne la possibilité aux candidats et aux entreprises de se renseigner davantage sur leur futurs employés ou employeurs.

Vers un “Inbound recruitment”

Les actifs s’informent eux aussi, à hauteur de 82 %, sur leur potentiel employeur. Simple conséquence de ce que l’on considère désormais comme “l’inbound recruitement”. Ce qui en d’autres termes est le fait que les entreprises diffusent directement du contenu sur leurs métiers, leur méthode de management ou encore leur idéolologie RH, pour inciter les talents à les rejoindre d’eux-même.  

Autres phénomènes considérable de 2018 : l’usage du smartphone pour 54 % des actifs postulant désormais sur mobile, face à 22 % l’année passée. De plus, le recours à la visioconférence pour les entretiens à distance concerne désormais 75 % des recruteurs sondés.